Créer un nouveau blog :

A propos de ce blog


Nom du blog :
arcaneslyriques
Description du blog :
Cercle littéraire "Arcanes Lyriques" retranscription des réunions.
Catégorie :
Blog Littérature
Date de création :
13.07.2007
Dernière mise à jour :
16.11.2011

RSS

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Art pictural et illustration (7)
· Auteurs (1)
· Cinéma (3)
· Contes (4)
· Critiques de livres (53)
· Dossiers (9)
· Musique (8)
· Mystères et Enigmes (4)
· Mythes et Légendes (12)
· Nouvelles d'auteurs classiques (20)
· Nouvelles de nos membres (6)
· Poèmes d'auteurs classiques (65)
· Poèmes de nos membres (16)

Navigation

Accueil
Gérer mon blog
Créer un blog
Livre d'or arcaneslyriques
Contactez-moi !
Faites passer mon Blog !

Articles les plus lus

· Le Romantisme littéraire
· La tuberculose, maladie romantique du 19ème siècle
· La nuit de décembre
· LA FEMME NUE DES PYRENEES
· LE CORBEAU

· La mort du Loup
· LE BARON PERCHE
· LA MOLDAU
· LE PHENIX
· Des fleurs pour Algernon
· La Banshee
· Mon rêve familier
· LE CORBEAU D'EDGAR ALLAN POE
· Le sang dans l'histoire (Porphyrie)
· heroic fantasy

Voir plus 

Statistiques 209 articles


Derniers commentaires

ses un très bon résumé
Par sef, le 23.10.2014

de passage par hasard, cherchant un résumé de ce livre que j'ai lu il y a quelque mois. merci pour ce résumé c
Par anneso, le 12.05.2014

les notions, mises en contexte, sont très claires. bravo!
Par Anonyme, le 23.03.2014

saveur de ce poème en mon coeur transparent : n’allons point nous livrer à la mélancolie, le bonheur chan
Par Cochonfucius, le 21.02.2014

j'aimerais aussi que vous mettiez d'avantage d'information , par exemple vous pourriez donnez votre point de v
Par jade , le 03.01.2014

Voir plus

RSS
Recherche
Recherche personnalisée

DA SILVA

DA SILVA

Publié le 25/06/2008 à 12:00 par arcaneslyriques
DA SILVA
DA SILVA


Emmanuel Da Silva est un chanteur à texte de rock français. Né en 1976 c’est à l’adolescence qu’il décide de vivre pleinement sa passion pour la musique. Ses goûts musicaux le porteront d’abord vers un groupe de Punk « Mad Coakroches » puis vers un son plus brut en formant le groupe « Punishment Park ». A 21 ans, il va se consacrer à une musique plus acoustique avec son nouveau groupe « Venus Coma ». Mais il faudra finalement attendre 2005 pour que Da Silva puisse passer de VRP de Maison de disque au stade d’artiste indépendant en sortant son premier album intitulé « Décembre en été ». Ce qui caractérise cet album se sont les chansons courtes, épurées, marquées par sa voix rugueuse et grave. Mais Da Silva arrivera surtout à faire connaître ses chansons grâce au chanteur Cali qui l’invitera à faire la première partie de ses concerts.

La première chanson à émerger de « Décembre en été » sera « L’indécision » chanson mélodieuse au texte soigné qui reprend quelques vers du poète Lamartine. Le thème principal de cette chanson étant l’hésitation pour un couple de rester ensemble une fois la passion atténuée. Puis d’autres titres comme « Les fêtes foraines », « Se fendre les joues », « La saison » ou encore « Les loges de la colère » complètent cet album pour lui donner une intensité rare, un univers musical intimiste entre apaisements et plaies brûlantes. Les thèmes qui y sont abordés sont : la perte de l’innocence, l’espoir d’une vie meilleure, l’importance de la mémoire, la nostalgie de l’enfance, les aléas d’une vie amoureuse et la difficulté à vivre sereinement. La vie est ainsi associée à la mer où chacun de nous est incarné par un marin qui tente de naviguer paisiblement malgré les dangers et intempéries.

Son second album sortit en Avril 2007 s’intitule « De beaux jours à venir » et ne fait que confirmer le talent naturel de Da Silva qui oscille entre rock sec et acoustique tout en présentant une certaine fragilité et douceur où l’émotion, le doute et le désenchantement ont une place privilégiée au bord de cet abîme où tout est possible : le pire comme le meilleur. Les titres phares de cet album sont « L’averse », « De là-haut » et « Tant que tu es loin » et les thèmes qui y sont abordés sont la perte d’un être cher, la haine après une rupture amoureuse, les difficultés de communication entre deux personnes (La Muraille), les pièges de la vie que l’on n’arrive pas à éviter (L’attitude des altitudes) et cette envie de fuir pour découvrir une vie moins hostile (La fuite).

L’on peut remarquer de manière générale que Da Silva puise son inspiration des Côtes d’Armor où il a longtemps séjourné et il a la particularité pour exprimer ses sentiments de faire des métaphores sur les conditions météorologiques. Ainsi la colère est exprimée par l’orage ou la tempête, le retour du soleil ou une éclaircie à un retour au bonheur. Sa guitare se surnomme « Mouette » et ses chansons sont une invitation à une traversée des apparences.

Sa musique est rock avec pourtant des instruments aussi variés que le Ukulélé, la mandoline ou le violon et ses textes sont incisifs et concentrés car le chanteur nous précise qu’il n’aime pas diluer ses émotions mais les exprimer en bloc en disant le plus de choses possibles en peu de mots.

Ce sont donc deux très beaux albums truffés de poésie et de clameurs virulentes où les mélodies aussi bien lentes que rythmées nous entraînent dans un univers réaliste et touchant où le chanteur se livre sans concession ni armure sur ses états d’âme.


Odéliane, pour la réunion du 07/06/08.